Terre Neuve 13   CLUB CANIN DES MAITRES CHIENS SAUVETEURS AQUATIQUES TERRE NEUVE 13  Terre Neuve 13



LES RACES DE CHIENS

LE TERRE NEUVE

Le Terre Neuve
ORIGINE
Que dire réellement des origines du chien de Terre neuve ?
Si ce n'est qu'il existe tellement de récits qui divergent les uns des autres !
Il est particulièrement difficile, voire impossible, d'établir les origines du Terre-Neuve avec exactitude.
Les un parlent d'Indiens, les autres de vikings et nous ne parlons pas des anglais, espagnols et autre... Mais nous les comprenons bien, la race est tellement extraordinaire que tous voudraient être les pionniers de la race. Certains prétendent qu'il descend du dogue du Tibet.
Il aurait été importé par les Vikings et se serait croisé avec diverses races de chiens nordiques américains.
Enfin, le Terre-Neuve pourrait descendre du croisement d'un barbet et du grand chien noir des Indiens Sioux et Agonqua. Le barbet a une disposition naturelle pour l'eau et les nombreux bateaux français qui venaient pêcher la morue sur les bancs de Terre-Neuve en possédaient à leur bord.
Quant au grand chien noir, ce pourrait être un dogue du Tibet qui aurait pénétré le territoire américain vraisemblablement par les îles Aléoutiennes et l'Alaska.
Nous ne connaissons pas bien les origines mais nous savons que la race a énormément évolué depuis sa découverte.


ASPECT GENERAL
Son standard actuel a été homologué par la F.C.I en 1996. Le Terre-Neuve est classé dans le groupe des molosses.
Le terre-neuve est un chien massif, au corps puissant, bien musclé, bien coordonné dans son action. Il exprime une grande dignité tant par sa stature que dans son port de tête. L’expression du terre-neuve reflète la bonté et la douceur. Digne, joyeux et entreprenant, il est connu pour sa docilité et son calme imperturbable.
La hauteur moyenne au garrot pour les mâles adultes est de 70 cm et il peut peser dès l’âge de 1 an, entre 60 et 80 kg. La femelle pèse en moyenne de 45 à 60 kg pour une hauteur d’environ 67 cm. La gestation est de 60 à 63 jours. La portée peut être d'une dizaine de chiots, pesant chacun entre 400 et 500 g. Ils resteront environ 12 semaines avec leur mère. C’est elle qui leur apprend la sociabilité et le comportement au sein de la meute. L’instauration de la hiérarchie et le comportement des chiots en dépendent.

 3 couleurs sont autorisées :
- Noir : la couleur traditionnelle qui doit être aussi uniforme que possible. Les marques blanches sur le poitrail, les doigts et/ou à l’extrémité dela queue sont admises.
- Noir et Blanc : cette variété à une importance historique pour la race. On recherchera la disposition des marques suivantes :
tête noire avec de préférence, une liste blanche s’étendant sur le museau, un manteau noir avec des marques également réparties, une croupe noire et la partie supérieure de la queue de couleur noire. Les autres régions doivent être blanches et peuvent porter un minimum de mouchetures.
- Marron : cette couleur va du chocolat au bronze. Les marques blanches sur le poitrail, les doigts et/ou à l’extrémité de la queue sont admises.


LES ATOUTS DE LA RACE
Par rapport aux autres races de chiens, le terre-neuve présente un certain nombre d’avantages dans son utilisation en sauvetage aquatique et possède d’extraordinaires aptitudes physiques.
Il est doté d’une membrane inter-digitée beaucoup plus développée que chez les autres races de chien, ce qui lui confère l’appellation de « chien à pattes palmées ».
Cette particularité lui permet avant tout de disposer d’une plus grande facilité de propulsion. Il est excellent nageur, se mouvant avec ses 4 pattes. Sa queue large et puissante lui sert de gouvernail. Il dispose d’un poil huileux et imperméabilisant et d’une couche de graisse relativement développée lui servant de « combinaison iso thermique ».
Son sous-poil laineux qui renferme des micro bulles d’air lui permet d’améliorer sa flottabilité dans l’élément aquatique.
La puissance du terre-neuve dans l’eau est sans commune mesure avec les autres races de chiens. Ainsi, il peut remorquer sans difficulté 2 ou 3 personnes pouvant s’accrocher à lui et même une embarcation avec plusieurs hommes à bord.
De plus, sa large cage thoracique lui permet de bien ventiler et ainsi de nager et remorquer sur de longues distances. Le terre-neuve est donc un chien endurant. Sa ténacité fait qu’il n’abandonnera jamais la mission qu’il a entreprise.
Mais surtout, extraordinairement sociable,le terre-neuve est docile et possède un caractère stable et équilibré. Bien que pouvant se montrer parfois un peu cabochard, il est d’une grande maniabilité et est capable de conserver un calme à toute épreuve face à une intervention.


 

LE BOUVIER BERNOIS

Le Bouvier Bernois

Issu, pour certains, des dogues du Tibet, c'est une très ancienne race locale (plus de 4000 ans avant J-C). Il était utilisé à l'origine comme chien de garde, de trait (il transportait les bidons de lait vers les fromageries) ou de troupeaux. Intelligent, doté d'une mémoire prodigieuse, il résistait sans peine aux rudes conditions climatiques locales. Au cours de la seconde guerre mondiale, l'effectif de la race se réduit de manière inquiétante. En 1949 un léger apport de Terre-Neuve permet d'insuffler du sang neuf et de reconstruire la race.

Il a un instinct prédateur assez limité et il est probable que les paysans suisses aient sélectionné uniquement des chiens qui ne s’attaquent ni aux poules, ni au bétail. C'est un gardien pacifique équilibré, fidèle, affectueux, il est dissuasif pour les étrangers sans pour autant être aboyeur. Chien de famille par excellence, il peut aisément pratiquer des sports comme l'agility ou l'attelage.

Ses qualités naturelles et sa conformation physique en font un chien apte à la pratique du sauvetage aquatique.

Chien de trait à l'origine, sa morphologie lui donne une bonne aisance à l'eau.

Beaucoup moins puissant que les Terres Neuves, sa poitrine large et musclée, lui permet de tracter des personnes. Son corps souple, proportionné aux membres puissants lui donnent l'endurance.

C'était un chien de ferme polyvalent. Moins têtu que le Terre Neuve, ses facultés d'adaptation et son tempérament docile en font un excellent chien de travail.

Ses principales qualités sont la dévotion, il fera tout pour satisfaire son maître et le suivra dans n'importe quelle situation, l'absence d'agressivité, qualité nécessaire et rassurante au contact des victimes. Il a besoin d'entretenir des contacts très étroits avec son maître. Il redoute plus que tout la solitude et ne supporte pas d'être séparé de lui.


 

LE RETRIEVER LABRADOR

Le Retriever Labrador

Le Labrador et le chien de Terre Neuve ont le même ancêtre commun, le chien de Saint-John. C’était un auxiliaire pour les pêcheurs, il rapportait les filets et les poissons échappés. Il fut introduit en Grande Bretagne au 19eme siècle par les navires anglais en provenance de la péninsule canadienne du Labrador.

Comme l’indique son nom « retriever » (rapporteur), le retriever du Labrador fut développé et sélectionné pour ses capacités exceptionnelles de chien rapporteur, doté d’un très bon odorat, il a été créé pour la chasse, notamment pour le rapport de gibier d’eau dans tous les types de climats et de conditions. Ce qui explique son attirance pour le milieu aquatique.

C'est un chien de taille moyenne, à l'allure ronde et robuste avec un poil court, dense et un sous poil imperméable. La robe est noire, jaune ou chocolat. Ses pattes palmées, le profilage de sa queue comme gouvernail et ses aptitudes exceptionnelles à la natation en font un excellent auxiliaire pour le sauvetage à l’eau.

En raison de son intelligence et de son grand désir de faire équipe avec l’homme, ce chien s’est vu confier diverses autres tâches au fil du temps, en plus du rapport de gibier : guide d’aveugles, assistance pour les personnes à mobilité réduite, recherche et sauvetage de victimes en décombres ou d’avalanches, détection de substances dans le cadre d’opérations de police ou de fouilles douanières.

Le Labrador est un chien polyvalent, doux, amical, fidèle, docile, joueur et un parfait compagnon de jeu des enfants. Ce chien très sympathique est un travailleur infatigable qui aime s’amuser.


 

LE GOLDEN RETRIEVER

Le Retriever Labrador

Cette race est probablement issue de la même souche que le Labrador et aurait été améliorée par divers croisements (Retriever à poil plat jaune venant de Terre-Neuve avec des Spaniels d'eu d'Ecosse .). La race a été fixée en Angleterre au XIXe siècle.

Pour d'autres auteurs, des chiens de berger du Caucase jaune auraient été utilisés en Ecosse, pour rapporter le gibier blessé, sous le nom de Russian Yellow Retrievers. Ils auraient été croisés avec des Bloodhound pour donner naissance au Golden Retriever.

La race été reconnue en 1913 par le Kennel Club. Aux Etats-Unis, c'est un animal de compagnie très répandu. Le Golden Retriever était pratiquement inconnu en France au début des années 1980. Il est en très nette progression en tant que chien de compagnie.

En 2015, le Livre des Origines Français (LOF) a enregistré 9231 inscriptions, ce qui met la race en 3e position de la population canine française. On note une progression de 4,59 % par rapport à 2014.

Cette race, très répandue dans le monde a été particulièrement étudiée et les publications scientifiques sont très nombreuses, ce qui n'en fait pas pour autant une race fragile, les Golden Retrievers ayant même une longévité supérieure à beaucoup d'autres races. Sa durée moyenne de vie est de 12 ans ¼ et sa durée de vie maximale est de 17 ans 1/4.

Son crâne est large avec un stop bien marqué, un museau puissant, une truffe noire et des mâchoires fortes. Ses yeux sont écartés, marron foncé avec le bord des paupières foncé. Ses oreilles sont de taille moyenne et attachées à peu près au niveau des yeux. Son corps est puissant, bien équilibré, avec une poitrine bien descendue, des côtes cintrées, un cou de bonne longueur, net et musclé, un rein court et fort. Ses membres sont musclés, avec une bonne ossature et avec des pieds ronds. Sa queue est portée au niveau du dos et atteint le jarret mais ne s'enroule pas à l'extrémité. Son poil est plat ou ondulé avec de bonnes franges. Le sous-poil est serré et imperméable. Sa robe doit être or ou crème mais ni rouge ni acajou. On note la présence de quelques poils blancs, uniquement au poitrail.

Le mâle mesure de 56 à 61 cm et pèse de 29 à 31,5 kg et la femelle mesure de 51 à 56 cm et pèse de 25 à 27 kg.

Le Golden retriever appartient au groupe VII : chiens rapporteurs de gibier, leveurs de gibier et chien d'eau.

C'est un chien vigoureux, résistant, actif, avec un excellent flair. C'est un chien de chasse qui travaille à l'eau comme au fourré. S'il est considéré comme moins méthodique que le Labrador, c'est néanmoins un pisteur tenace qui a aussi une mémoire remarquable.

C'est aussi un chien d'utilité - chien guide d'aveugle, de catastrophe, de recherche de drogue ou d'explosif - et aussi chien de compagnie.

Il est dépourvu d'agressivité, il aboie peu. Très doux, sensible, calme, équilibré, c'est un chien très apprécié. Son éducation doit être à la fois ferme et douce.

Il n'est pas adapté à la vie en appartement car il a besoin d'exercice. Il n'aime pas la solitude. Un ou deux brossages par semaine sont à prévoir et un étrillage en période de mue.

Il est finalement un chien très sportif qui nage très bien grâce à sa queue dite de loutre et à ses pattes palmées.



ASSOCIATION LOI 1901 INSCRITE AU REGISTRE DE LA PREFECTURE DES BOUCHES DU RHONE SOUS LE NUMERO 98606